Banque nationale : un changement respectueux du climat est nécessaire

Pour évoluer vers une économie pauvre en gaz à effet de serre, favorable à la biodiversité et socialement juste, les institutions financières d'importance systémique comme la Banque nationale suisse et l'autorité de surveillance des marchés financiers FINMA doivent se transformer et prendre de leur côté les mesures nécessaires à la transition. 

Pour un avenir digne d’être vécu, nous avons besoin dans les années à venir d’une transition vers une économie pauvre en gaz à effet de serre, favorisant la biodiversité et socialement juste. Cette transition nécessaire ne réussira toutefois que si des institutions d’importance systémique comme la Banque nationale suisse et l’autorité de surveillance des marchés financiers FINMA se transforment elles aussi et prennent de leur côté les mesures nécessaires à la transition.

Cette année, une coalition d’organisations et d’individus s’est formée sous l’égide de l’Alliance climatique, convaincue que la pression d’agir sur la BNS, la FINMA, le gouvernement et la politique doit augmenter de la part de la société civile afin de parvenir à ce changement.   En font partie des organisations telles que Breakfree, Campax, Greenpeace, WWF, Forum de politique monétaire ou des membres de Rise Up For Change. L’objectif de ce que l’on appelle la coalition BNS est d’échanger des connaissances, de coordonner et de promouvoir tous les efforts qui visent à mettre en place une banque nationale respectueuse du climat et tournée vers l’avenir.

Ce qui relie ce groupe, c’est une vision :

 

—————————————————————————————————

La Banque nationale suisse ne fait plus de dégâts par ses pratiques et devient – avec l’ensemble du secteur financier suisse – une force positive pour une transition juste et écologique. La BNS le mettra en œuvre tant par son propre exemple que par ses instruments de régulation.

—————————————————————————————————

Pour parvenir à cette vision, une série de revendications ont été formulées à l’intention de la BNS, de la FINMA et du monde politique. Celles-ci comportent six piliers :

  • Un plan de transition
  • La réorientation écologique du portefeuille de placements
  • Les adaptations réglementaires en collaboration avec la FINMA et le monde politique
  • L’implication de la société et la responsabilité La distribution des bénéfices de la BNS
  • La participation de la politique avec un cadre légal

La mission statutaire de la Banque nationale est de mener la politique monétaire dans l’intérêt général du pays et de contribuer à la stabilité du système financier. Une politique monétaire et d’investissement optimale de la Banque nationale ne doit pas ignorer le changement climatique. Elle doit intégrer les risques à moyen et long terme, analyser l’impact du changement climatique sur les investissements de la Banque nationale et mettre en œuvre les mesures nécessaires.

Publications

Appel urgent : la BNS et la FINMA doivent faire plus pour la nature et le climat

L’Alliance climatique signe, avec plus de 90 organisations et penseur·euses scientifiques, un appel mondial lancé par le WWF aux banques centrales et aux autorités de surveillance des marchés financiers. ...

Progrès climatique de la BNS : mention insuffisante

La Banque nationale suisse (BNS) continue de faire obstacle à l'accord de Paris sur le climat. Ses réserves monétaires à l'étranger financent le réchauffement climatique et la perte de biodiversité. ...

Pétition: Élection concernant le climat à la Banque nationale

Pétition au Conseil fédéral et au Conseil de banque de la BNS Le vice-président Fritz Zurbrügg a annoncé sa démission de la Direction générale de la Banque nationale suisse (BNS) fin juillet ...

Revendications de la coalition BNS auprès de la BNS, la FINMA et la politique

La coalition BNS demande à cette dernière de mettre en œuvre efficacement son mandat et de lutter de manière effective et proactive contre le réchauffement climatique et la perte de biodiversité. ...

ÉVÉNEMENTS